Image du film « 7 chants de la Toundra » de Markku Lehmuskallio & Anastasia Lapsuy

IF Screenings n°14 – Séance spéciale Markku Lehmuskallio & Anastasia Lapsuy

Depuis près de 40 ans, nos deux réalisateurs n’ont cessé de filmer le Grand Nord pour produire un travail reconnu et maintes fois programmé (Festival de La Rochelle, Musée de l’Homme…). Les 7 chants de la Toundra nous plongera dans la vie quotidienne des Nenets et fera partager leur déchirement entre mode de vie traditionnel et assimilation culturelle forcée – pour ne pas dire acculturation. Le Voyage perpétuel nous initiera à la vie spirituelle, rythmée par les chants mystiques, imagée de contes paraboliques.

Au début de chaque séance, Irmeli Debarle proposera une introduction aux films de Markku Lehmuskallio et Anastasia Lapsuy. Irmeli Debarle œuvre depuis plusieurs années en collaboration avec The Finnish Film Foundation pour la promotion du cinéma finlandais en France. Elle a travaillé sur de nombreux films du réalisateur finlandais Aki Kaurismäki et fait connaître depuis une dizaine années en France les films du couple de documentaristes Markku Lehmuskallio et Anastasia Lapsuy. Depuis 2008, Irmeli Debarle organise chaque printemps au cinéma Reflet Médicis à Paris la manifestation « La Finlande en 3 Films ».

/

7.12.2019 | 18h00
Institut finlandais

Markku Lehmuskallio & Anastasia Lapsuy : 7 chants de la Toundra
(Documentaire, Finlande, 2000, 90′)
Langue : nénètse, russe
VOSTFR

Éleveurs de rennes, les Nenets nomadisent en Sibérie depuis des siècles. À travers sept légendes tirées du folklore Nenet, le film raconte l’histoire de ce peuple du Grand Nord, son adaption à des conditions de vie extrêmes et sa résistance des années vingt à nos jours. Le Sacrifice, La Fiancée, L’homme libre, Dieu, L’Ennemi du peuple, Sjako et La Berceuse composent le premier long métrage en langue nénètse : sept tableaux vivants où chaque éleveur, chasseur-pêcheur, maîtresse de maison ou écolier joue son propre rôle au fil d’une expérience humaine non écrite. Ces sept histoires nénètses racontent comment la population a perdu ses rennes au profit de la collectivisation, comment des hommes ont sacrifié leurs vies à la bataille de Leningrad, comment les enfants ont été russifiés de force et des femmes bannies condamnées aux travaux forcés.

/

7.12.2019 | 20h30
Institut finlandais

Markku Lehmuskallio & Anastasia Lapsuy : Le Voyage perpétuel
(Documentaire, Finlande/Russie, 2007, 78′)
Langue : nénètse, russe
VOSTFR

Dans le Grand Nord de la toundra, les Nenets parcourent la terre en tous sens avec leurs troupeaux de rennes. La vie est réglée par les changements des saisons, mais plus encore par le troupeau même. Tout ce qui existe sur cette terre désolée où l’on trouve que la neige a un rôle: la viande se mange crue, les restes sont donnés au chien, le sang sert de teinture et la fourrure se transforme en vêtements. Tourné en noir et blanc, ce long poème élégiaque chante la lente disparition d’un peuple à travers celle de sa langue, de sa culture.

Plein tarif 7€ / tarif réduit 5€ (moins 18 ans, étudiants, retraités, chômeurs et bénéficiaires du RSA – sur présentation d’un justificatif) / double séance 10€ (7 chants de la Toundra & Le voyage perpétuel)
Les personnes accompagnant un visiteur ayant un handicap bénéficient de la gratuité.

Tickets vendus sur YesGoLive et à l’Institut finlandais.