Photographie par Chikako Harada.

Kristina Riska

Kristina Riska est l’une des artistes scandinaves contemporaines travaillant la céramique les plus en vue. Elle est membre sénior de la Arabia Art Department Society à Helsinki. Riska explore, définit et redéfinit les principes de la sculpture en céramique depuis les années 1980. Ses oeuvres à grande échelle, peu orthodoxes et inspirées par la nature et les propriétés de l’ombre et la lumière représentent bien son approche rigoureuse et physique de son travail.

Riska commence la conceptualisation de ses oeuvres sur papier, ses créations se concrétisant spontanément lorsqu’elle travaille. Son processus artistique est une incursion dans l’inconnu. En manipulant de manière instinctive et non planifiée l’argile, elle établit un espace “interne” non physique. Elle décrit cet espace comme un espace de stockage pour sa quiétude, sa sérénité et sa concentration. Ses sculptures en céramique uniques sont étonnantes par leurs prouesses techniques. Leur ampleur n’a d’égale que leur délicatesse. L’artiste crée des formes qui défient de toute évidence la gravité et les contraintes du travail de la céramique. Son savoir-faire est évident et surtout dans la beauté de ses vernis, lorsque l’on connaît les limites de la cuisson de ces objets monumentaux dans le four à céramique.

En 1986, Riska a exposé à la Galerie Bronda ce que l’on peut considérer comme son premier succès, applaudi par la critique. Une série de récipients avait été exposée mais les oeuvres étaient si grandes que l’installation avait été compliquée. La Collection d’Art nationale a acheté deux oeuvres parmi celles exposées, stimulant la carrière de Riska et lui permettant d’être reconnue dans son propre pays ainsi qu’à l’étranger. En 1991, elle expose conjointement avec l’architecte Kimmo Friman à la Galerie Kluuvi. À partir de ce moment, elle abandonne tous les principes traditionnels de la fabrication de pots. Ses formes tout en rondeur, imbriquées et poreuses ont été reconnues et récompensées notamment par le State’s Suomi Prize en 1995 et par une médaille d’argent au Concours International de la Céramique à Mino, au Japon, en 2002.

Pour plus d’information sur le travail de Kristina Riska :

http://www.kristinariska.com/
Facebook
Instagram

Photographie par Jefunne Gimpel.

Photographie par Aurélien Mole.