Outi Pieski

Outi Pieski (née en 1973) est une artiste Sami qui travaille essentiellement avec la peinture, les installations et projets collectifs. Ses œuvres traitent des droits des peuples autochtones, de la décolonisation et de l’interdépendance entre la nature et la culture. Dans son travail, Pieski puise dans la tradition visuelle des Sami et aborde la situation actuelle d’une culture minoritaire à laquelle les canaux politiques sont fermés.

Pieski est diplômée de l’Académie des beaux-arts d’Helsinki en 2000. Différentes expositions monographiques lui furent dédiées, notamment au Musée des beaux arts d’Oulu (2019), à l’EMMA – Musée d’Art Modern d’Espoo (2018), au Southbank Centre à Londres (2017) et à la galerie Kristin Hjellegjerde, également à Londres (2017). Les travaux de Pieski ont été présentés dans plusieurs expositions collectives internationales, par exemple au musée Kiasma à Helsinki (2019), à la Scandinavia House de New York (2019), au Phillips Collection Museum à Washington (2018), ainsi qu’aux Felleshus Nordische Botschaften et Grimmuseum de Berlin (2015). Elle a reçu le prix de l’Académie des beaux-arts de Finlande en 2017, et a été nommée pour le prix de l’Ars Fennica en 2015. Son installation est actuellement présentée à la Biennale de Venise dans le pavillon Alvar Aalto de la Finlande, faisant partie du Miracle Workers Collective. Pieski reside à Numminen et dans sa région d’origine, Ochejohka (Utsjoki), en Finlande.

L’installation Ruossalas Bálgát (littéralement “la Croisée des chemins”, 2014) est un dessin tridimensionnel représentant un paysage de collines, cher à l’artiste. Les franges de châles du costume traditionnel sami, gákti, sont noués sur des pousses de sorbiers pelées en utilisant une technique traditionnelle artisanale. Cette méthode de fabrication artisanale et rituelle est une partie essentielle de l’œuvre. L’artisanat sami, le duodji, est une langue à lui seul, qui nous raconte la connaissance sami traditionnelle et la philosophie de la vie. L’oeuvre a été inspirée par les acheminements et les rencontres de l’artiste sur les terres de ses aïeules.

Photographies de Katja Hagelstam et Veera Mietola.

Ruossalas Bálgát appartient à la collection du musée Nordnorsk Kunstmuseum (Tromsø, Norvège).

outipieski.com
instagram.com/outipieski