Photographie : Kai Kuusisto

Sasha Huber (CH/FI) est une artiste visuelle d’origine suisse et haïtienne née en 1975 à Zurich, en Suisse. Elle travaille et vit avec sa famille à Helsinki, en Finlande.

Son travail traite principalement des politiques de mémoire et d’appartenance, en particulier concernant l’héritage colonial toujours présent dans notre environnement. Sensible aux liens subtils connectant histoire et présent, elle utilise et interagit avec des matériaux d’archives au sein d’une pratique créative par couches, à la fois matérielles et métaphoriques, qui englobe des interventions basées sur la performance, la vidéo, la photographie et les collaborations.

Huber revendique l’usage de l’agrapheuse à air comprimé, consciente de sa force symbolique. En tant qu’arme, cet outil possède également un potentiel de renégociation des dynamiques de pouvoir inégales.
L’artiste est également connue pour sa contribution à la recherche artistique dans le cadre de la campagne Demounting Louis Agassiz, visant à déterrer et redresser l’histoire et l’héritage culturel méconnus du naturaliste et glaciologue d’origine suisse Louis Agassiz (1807-1873), partisan influent du racisme pseudo-scientifique qui prônait la ségrégation et “l’hygiène raciale”.

Huber a également fait l’objet d’expositions solo, notamment à Hasselblad Foundation à Gothenburg, et a participé à de nombreuses expositions internationales telles que la 56ème Biennale de Venise (2015), la 19ème Biennale de Sydney (2014) et la 29ème Biennale de São Paulo (2010). Elle est diplômée d’un master à l’Université d’Art et de Design d’Helsinki. Actuellement, Huber prépare un doctorat au Département des Arts et Médias à la Haute École des arts de Zurich.

En collaboration avec l’artiste Petri Saarikko, elle a lancé un projet engagé sur le long terme intitulé Remedies Universe. Le projet explore les méthodes d’auto-assistance et de guérison médicale dans différents contextes géographiques et culturels, une initiative qui les a menés à être invités dans diverses résidences d’artistes à travers le monde.

Au cours de sa pratique artistique, Huber a publié l’ouvrage Rentyhorn (2010) et a co-édité, avec Maria P.T. Machado, (T)races of Louis Agassiz: Photography, Body and Science, Yesterday and Today (2010) (2010) à l’occasion de la 29ème Biennale de São Paulo. En 2018, elle a reçu le Prix d’Art d’Etat dans la catégorie Arts Visuels décerné par le Centre de promotion des arts de Finlande.

Défaire des nœuds, tisser des liens 5.1.-20.3.2021.

1. M’BAREK BOUHCHICHI & SASHA HUBER
Back UP
2020
Extraits du recueil de poèmes ZONG! de M.
Nourbe Se Philip
Découpe laser et chromage sur inox et
laiton
Dimensions variables

2.SASHA HUBER
The Great Conjunction
2020
Feuilles d’or blanc sur agrafes métalliques
et chêne
∅15 x 4 cm
∅17 x 4 cm

3.SASHA HUBER
The Firsts – Edmonia Lewis
2020
Vidéo
Musique de Melissa Laveaux
Durée 4 minutes

Photographie : Aurélien Mole