Photographie : Mikko Ryhänen

Dans ses œuvres, l’artiste Janna Syvänoja utilise des matériaux abandonnés qu’elle collecte comme des traces matérielles de l’homme et de la nature.

Syvänoja s’interroge sur le cycle de la vie ainsi que sur le changement et la transformation des différents matériaux. Au travers de sa pratique, elle espère amener les matériaux familiers vers une nouvelle réalité en créant des connexions surprenantes entre l’imaginaire et la nature.

La photographie “Hidden Homes” représente une maison installée aux confins du réseau de racines d’un sapin tombé au sol. Un jeu d’échelles et de points de vue interpelle notre imagination : que voit-t-on lorsque l’on oublie ce que l’on sait ? Inversement, que sait-on lorsque l’on ne voit pas ? Dans cette photo, le lac, la forêt, la terre, la mousse, les ombres des roches, l’écorce et les branches des arbres sont tous habités par de nombreuses créatures. Ces arbres, ces brindilles, ces mousses sont eux aussi des habitants de l’image. C’est ici qu’ils vivent, qu’ils créent leur lieu de vie à partir de la terre. L’image se révèle pleine de foyers cachés.

Au cours du cycle de la vie, tous les êtres sont unis dans et par la recherche de leur place sur terre, physique ou spirituelle. Les bijoux et les sculptures créées par Syvänoja sont des réminiscences d’espaces réels ou rêvés, de la croissance et des constructions de la nature, du cycle qui suit son cours dans la nature. Ses œuvres sont fabriquées à partir de papier usagé prenant forme progressivement, pièce par pièce – tel le laborieux travail des bâtisseurs et des architectes de la nature. Les pièces de Syvänoja contiennent des monticules, grottes, arches et cavités, surfaces visibles, espaces cachés et d’autres structures à découvrir. Ses bijoux en forme de nid, réalisés à partir de cartes géographiques, cachent une ville ou le globe terrestre, les mots des pages du dictionnaire donnent des indices, et les surfaces tronquées des couvertures de livres ressemblent à la fois à des conques, de la mousse ou encore des paysages. Même la texture du papier semble douce au creux de la main, comme un petit animal qui s’y blottirait.

Défaire des nœuds, tisser des liens 5.1.-20.3.2021.

JANNA SYVÄNOJA

Moss Mess
2020
Papier issu d’un annuaire téléphonique, fil
en silicone
48 x 30 x 15 cm

Before Blossom
2013
Papier recyclé, fil d’acier, fil en silicone
20 x 25 x 20 cm

Moss Mess
2020
Papier issu d’un annuaire téléphonique, fil
en silicone
48 x 30 x 15 cm

Avalanche
2017
Papier recyclé, fil d’acier, fil en silicone
24 x 18 x 18 cm

Secret Spaces
2020
Papier recyclé, fil d’acier, fil en silicone
14 x 18 x 16 cm

Pendentif
2012
Papier recyclé, fil d’acier, fil en silicone
10 x 14 x 9 cm

Floating Ice
2017
Papier recyclé, fil d’acier, fil en silicone
25 x 10 x 17 cm

Green Movement
2010
Papier recyclé, fil d’acier, fil en silicone
18 x 15 x 5 cm

Pendentif
2017
Papier noir, fil d’acier, fil en silicone
39 x 16 x 6 cm

Broche
2010
Papier recyclé, fil d’acier, fil en silicone
13 x 13 x 7 cm

Pendentif
2019
Papier noir, fil d’acier, fil en silicone
13 x 10 x 3,5 cm

Moss Shed
2020
Papier recyclé, fil d’acier, fil en silicone
16 x 17 x 10 cm

Broche
2018
Papier vert et jaune, fil d’acier, fil en
silicone
20 x 12 x 6 cm

Hidden Homes (Maisons cachées)
202O
Photographie
140 x 90 x 3 cm

Photographie : Aurélien Mole