Portrait du mois : Sunna Nousuniemi

Guide (1987) de Nils Gaup est le premier long métrage en langue sami de l’histoire du cinéma et un classique incontesté du cinéma sami. Nommé pour un Oscar du meilleur film étranger, Guide était un précurseur rien qu’en raison de son équipe de production : les acteurs principaux, le réalisateur et le scénariste étaient tous sami et la musique du film fut composée par Nils-Aslak Valkeapää, le maître du joïk, le chant traditionnel sami. Dix ans après Guide, la comédie dramatique Ministre d’Etat de Paul-Anders Simma est également devenue rapidement un classique. Pourtant, malgré ces films cultes, il manquait son propre forum au cinéma sami. Ce vide a été comblé peu après par le festival de cinéma Skábmagovat ou ‘L’image de la nuit infinie’, dont l’histoire ressemble à celle du duodji, l’artisanat sami : il est né de la nécessité. « A l’époque nous manquions d’espaces pour les séances, donc nous avons monté une salle de cinéma entièrement construite en neige devant le Musée sami e le Centre de la nature, Siida», raconte Sunna Nousuniemi en souriant.

Lire la suite →

Portrait du mois : Katja Gauriloff

Katja Gauriloff répond au téléphone à Rovaniemi, où elle est train de préparer son départ pour l’événement le plus important de l’été cinématographique finlandais : le festival international de cinéma de Sodankylä. La réalisatrice, qui a étudié le cinéma à Tampere et vécu à Helsinki pendant plusieurs années, vit actuellement en Laponie, partageant son temps entre Rovaniemi et Utsjoki. Sami skolte par sa mère, Gauriloff n’a ni appris la langue skolte, ni grandi au Pays sami, le Sapmi, mais elle possède néanmoins une identité sami forte : plusieurs de ses oeuvres traitent de ses racines et de l’histoire de la communauté sami.

Lire la suite →