Image du film « Night shift » de Samppa Kukkonen, Sara Wahl, Simo Koivunen

IF Screenings n°17 – Animation jeune public

le samedi 29 février 2020
à 17h

Institut finlandais
60, rue des Écoles
75005 Paris

Dans cette séance, les dessins bougent, mais pas seulement : pâte à modeler, photos et tissus seront en mouvement. Les animations, qu’elles soient en 2 ou 3 dimensions se feront tour à tour cheval gambadant, chauve-souris dormeuse, pigeons voyageurs ou moustaches exubérantes… Animaux ou Hommes, le vivre ensemble sera au coeur des questions rencontrées par les personnages.

Cette sélection curatée par Turku Animated Film Festival propose le meilleur de l’animation jeunesse finlandaise de ces 10 dernières années.

Image du film « Planet Z – Surprise Egg » de Maria Björklund

Programme :

Sara Wahl : Horsie (Polle)
2006, 2′

Comment survivre en tant que cheval ?

Samppa Kukkonen, Sara Wahl, Simo Koivunen : Night shift (Yövuoro)
2004, 6′

Une chauve-souris et une famille de piverts vivent dans le même arbre. Leurs différents modes de vie créent des désaccords : la sieste de la chauve-souris est interrompue par le bruit du pivert et ses oisillons qui crient pour le petit-déjeuner. Pendant la nuit, les rôles s’inversent quand la chauve-souris est debout et les oiseaux dorment. Mais la vie réserve aussi plein de bonnes surprises.

Maria Björklund : Planet Z – Surprise Egg (Planet Z – Yllätysmuna)
2018, 7′

Tora, un prédateur à deux bouches qui se ressemble à un tigre, rencontre Pinki : une créature excessivement positive, qui croit que Tora est sa mère.

Joni Männistö : Electric Soul
2013, 5′

Une vue électrisante sur la micropole bourdonnante.

Image du film « Learning to Play » de JP Saari

Kaisa Penttilä : Egg race (Munaralli)
2009, 9′

Un couple de pigeons veillent sur leur oeuf fraîchement pondu avant de se lancer dans une course intensive à la culture.

Anna Virtanen : Saturday (Lauantai)
2005, 3′

Garde un oeil sur les collants, c’est samedi !

JP Saari : Learning to Play (Soitto-oppilas)
2011, 9′

Une histoire d’un garçon avec un ocarina, qui est frustré de son manque de talent en musique. Soudain, il entend un appel mystérieux venant de dehors, et décide de partir en exploration vers l’inconnu, au-delà de sa maison familiale.

Image du film « Moustache » de Anni Oja

Emma Louhivuori : Her Head (Hänen päänsä)
2019, 7′

La vie d’une femme est difficile parce que sa tête est un chat.

Anni Oja : Moustache (Viikset)
2015, 4′

Cette ville n’est pas assez grande pour les deux, ni pour leurs moustaches.

Films sans dialogue, 52’
Entrée libre, dans la limite des places disponibles. L’âge minimum conseillé de la séance est à partir de 6 à 7 ans.