LAURENT MILLET Les Enfantillages Pittoresques

29,00

LAURENT MILLET
Les Enfantillages Pittoresques 

Publié par Filigranes Éditions, 2014
Pages 352 pages
Langue Anglais, Français
Relié, couverture cartonnée
Taille du livre 17 x 24.5 cm
ISBN : 978-2-35046-310-0

« In his work as a photographer and an artist, Laurent Millet composes the chapters of an imaginary encyclopedia, filled with objects that he creates in natural settings or at his atelier. His works are a combination of traditional, scientific, architectural objects, as well as works of artists that he is inspired by.

What is it all about : sculpture, drawing, creation, installation? The artist sets up « poetic machinery » which he then photographs, and the final image justifies all the steps that preceded it.

In his own way, relying more often on a certain erudition of his clumsiness than on his skill, he strives to question the images: those he produces, and those which, latent, await in the landscape, in the objects, to be awake. He thus examines their appearance, persistence, concrete nature, – their uncertain identity. From a general point of view, the notion of series is important in the work of the artist. It structures it in depth. Some are designed as trips. « – Filigranes Éditions

« Dans son travail de photographe et de plasticien, Laurent Millet compose les chapitres d’une encyclopédie imaginaire, peuplée d’objets qu’il construit dans des décors naturels ou dans son atelier. Ses assemblages sont des hybrides d’objets traditionnels, scientifiques, architecturaux, aussi bien que d’oeuvres d’artistes dont il affectionne le travail.

De quoi s’agit-il ? De sculpture ? De dessin ? De bricolage ? D’installation ? L’artiste met en place des « machineries poétiques » qu’il photographie ensuite, et cette image finale vient justifier toutes les étapes qui l’ont précédée.

À sa façon, s’appuyant le plus souvent sur une certaine érudition de sa maladresse que sur son habileté, il s’efforce de questionner les images : celles qu’il produit, et celles qui, latentes, attendent dans le paysage, dans les objets, d’être éveillées. Il se penche ainsi sur leurs modes d’apparition, leur persistance, leur nature concrète, leur identité incertaine. D’un point de vue général, la notion de série est importante dans le travail de l’artiste. Elle le structure en profondeur. Certaines sont conçues comme des voyages. » – Filigranes Éditions

6 en stock