Jeudi 29.10.20 à 19h
Institut finlandais
60 rue des Ecoles
75005 Paris

L’Institut finlandais est heureux de vous présenter une sélection des courts-métrages des jeunes réalisateurs de l’école de cinéma indépendant AMPI.
Basée à Helsinki, l’Academy of Moving People and Images a été créée par le réalisateur Erol Mintaş.
Elle a pour objectif de former des personnes arrivées en Finlande pour de multiples raisons et qui s’intéressent aux métiers du cinéma. L’académie repose sur un nouveau modèle d’apprentissage et une plateforme pédagogique grâce auxquels des créateurs de tous horizons peuvent travailler par le biais du co-working ou de l’apprentissage par les pairs.

La séance sera introduite par les réalisatrices Shahi Derky et Fiona Musanga (sur Zoom).
Fin des films prévue à 20h.
Une session de questions-réponses se déroulera avec les réalisatrices et le fondateur de AMPI Erol Mintaş jusqu’à 20h15.

Programme :

Fiona Musanga, Alonely (Finlande, 2020, 8′)

Ce court-métrage relate l’histoire d’un père ayant perdu son enfant au cours d’un long voyage en forêt. Entrecoupée de souvenirs et de rêves, la narration accompagne le cheminement de cet homme enfermé dans l’incompréhension face à cette disparition. Tenu dans un cercle infernal de chagrin et d’effroi, il choisit pourtant de continuer sur le chemin de la vie.

Shahi Derky, Leftovers (Finlande, 2020, 11′)

Cana, une jeune femme syrienne, souhaite acheter un frigidaire pour l’appartement dans lequel elle vient de s’installer à Helsinki. Pour le livrer jusqu’à chez elle, elle conduit un fourgon avec Ville et Rony dans lequel leurs trois mondes se rencontrent sur les thèmes de la froideur, du poids de l’existence et de l’exil.

Roxana Sadvokassova, Remains (Finlande, 2020 12′)

Arman revient chez lui pour les funérailles de sa mère lorsqu’il découvre que sa soeur Kamilla a déjà organisé la crémation de celle-ci, lui retirant ainsi sa dernière chance de lui faire ses derniers adieux. Suivre le nouveau plan de Kamilla sans s’entendre avec elle s’avère être un défi périlleux.

Helena Aleksandrova, Death in Paradise (Finlande, 2020, 15′)

Nina est une jeune écrivaine. Elle est invité à faire une traduction en direct pour une pièce de théâtre à guichet fermé. Tout semble parfaitement se dérouler jusqu’à ce qu’un visiteur du passé apparaisse sur scène. Incapable de voir la scène, Nina doit compter sur son ouïe pour comprendre ce qui se produit dans cette pièce poignante.

Tous les films sont en VOSTENG. Ouverture des portes 30 minutes avant le début de la séance.

Tarif : 5 €

Au vu de la situation sanitaire, la jauge maximale de notre auditorium est réduite de 60 à 30 places.

Nous vous rappelons que le port du masque est obligatoire pendant la séance.
Du gel hydroalcoolique sera mis à votre disposition.

Billets en vente à la galerie de l’Institut finlandais ou sur billetterie en ligne.