Photographie de Niina Vatanen

Rendez-vous incontournable de la photographie contemporaine à Paris, le festival Circulation(s), sera de retour du 5 juin au 26 juillet 2020 au Centquatre-Paris. Cette année, les travaux de quatre photographes finlandais seront présentés : Maija Tammi, Niina Vatanen, Leevi Toija et Ville Kumpulainen. Institut finlandais est heureux de poursuivre cette collaboration avec le festival, notamment en supportant la participation de Maija Tammi et de Niina Vatanen au festival grâce à notre programme IF Studios. 

Le festival Circulation(s) fait honneur à la diversité photographique européenne et se destine à faire émerger les nouveaux talents. Depuis sa création en 2011, le festival a réuni 382 artistes et près de 266 000 visiteurs. Tremplin pour les jeunes photographes, laboratoire prospectif et innovant de la créativité contemporaine, le festival occupe une place particulière dans le paysage photographique français et européen, et mobilise un public toujours plus nombreux. La programmation s’articule autour de la sélection, par un jury de professionnels, de 30 artistes issus d’un appel à candidatures international (entre 800 à 1000 dossiers reçus tous les ans). À cela s’ajoutent une quinzaine d’artistes invités, ainsi qu’une galerie et une école européennes elles aussi invitées.

Maija Tammi (née en 1985) une artiste finlandaise docteure ès arts, dont les photographies, vidéos et installations interrogent les limites du dégoût et de la fascination, de la science et de l’art. Elle collabore régulièrement avec des scientifiques et des musiciens. Les œuvres de Tammi ont été exposées à l’international, notamment à Paris, Berlin, Rome, Londres, New-York, Chicago et Tokyo, et elle a publié trois livres. Elle a obtenu son doctorat auprès du département des arts, design et architecture de l’université Aalto à Helsinki en 2017. Gratifiée du titre honorifique d’ “artiste-professeure”, elle perçoit une bourse de financement pour la période 2020-2024. 

Niina Vatanen est une artiste visuelle travaillant avec des photographies, des textes, des sons et diverses ressources collectées. Vatanen introduit des superpositions dans ses images grâce à la peinture, au découpage, à l’agencement et aux reprises photographiques. Ses procédés simples et ludiques permettent d’attirer notre attention directement sur la surface photographique, soulignant ainsi l’importance du regard dans le médium photographique, de même que d’explorer la perception de l’interaction entre le visible et l’invisible. 

Diplômée en 2008 en photographie auprès du département des Arts et de Design de l’université Aalto à Helsinki, elle a également étudié à l’académie des Beaux-Arts d’Helsinki ainsi que dans le département des arts de l’université de Barcelone. Ses œuvres ont été exposées dans de nombreuses galeries, musées et festivals de photographie en Finlande et à l’étranger (Allemagne, France, Pays-Bas,  Grande-Bretagne, Irlande du Nord, Grèce, Russie, Corée du Sud, musée national de la photographie du Danemark, Palais des Beaux-Arts de Lille, musée de la photographie de Finlande, festival photographique d’Athènes, Photo Biennale de Daegu, et bien d’autres). Niina Vatanen a publié trois livres en collaboration avec la maison d’édition allemande Kehrer Verlag : Time Atlas (2019), Archive Play (2014) and ARoom’s Memory/Huoneen muisti (2013). Vatanen vit et travaille à Helsinki.

Maija Tammi: One of Them Is a Human #1, Erica. Archival pigment print 60 x 65 cm.
One of Them Is a Human est un travail conceptuel qui présente trois androïdes (robots en l’apparence humaine) et un humain plausible.