Gauche : Hans Rosenström. Photographie par Veikko Kähkönen Droite : Satu Herrala. Photographie par Johanna Salmela

Satu Herrala et Hans Rosenström

L’exposition “When our eyes touch” est le premier chapitre de A I S T I T / coming to our senses, une série d’expositions sur un an organisée par les Instituts finlandais du Bénélux, de France, d’Allemagne, de Grande-Bretagne et d’Irlande.

Les deux commissaires d’exposition, Satu Herrala et Hans Rosenström nous ont raconté la genèse du projet A I S T I T ainsi que leurs pensées sur le sujet des sens. 

Archives

Richesse des langues, bien-être des esprits – Sampsa Peltonen

Aujourd’hui, de temps à autre, on tombe sur un argument populiste selon lequel la Finlande est forcée de devenir de plus en plus multiculturelle. Cette conjecture se fonde sur une idée erronée selon laquelle la Finlande aurait été, jadis, contenue dans un sous-vide monoculturel et monolinguistique. En réalité, la Finlande est une biosphère vivante nourrie, si j’ose dire, par sa propre diversité. Depuis les temps les plus révolus notre Pohjola a été enrichi par des coexistences - tantôt pacifiques, tantôt compétitives-, par des migrations entre les territoires traditionnels de différents peuples - ainsi que par l’adoption de croyances, coutumes et langues nouvelles et l’abandon des anciennes.

Lire la suite →