Hommage à Bo Carpelan, Prix européen de littérature

Jeudi 22 mars 2007 à 20 h et vendredi 23 mars 2007 à 20 h

Bo Carpelan, né en 1926, est le principal écrivain finlandais de langue suédoise, et le tout premier artisan des langues nordiques.

À l’occasion de l’attribution du Prix européen de littérature à Strasbourg le 17 mars, l’Institut finlandais et l’ambassade de Finlande organisent deux soirées d’hommage à ce géant des lettres, déjà distingué par le Grand Prix du Conseil nordique et, à deux reprises – fait unique –, par le prix Finlandia.

Venu d'un horizon poétique très large, très riche, dans le sillage d'Edith Södergran, et de Gunnar Björling à qui il a consacré un livre, Carpelan illustre presque à lui seul la vivacité littéraire de la communauté suédophone de Finlande, très tôt tournée vers une expérimentation et un modernisme qui ne sont pas synonymes de rupture et de brutalité, mais maintiennent un rapport à une tradition littéraire que Carpelan connaît de très près, sans qu'elle surcharge ses textes. On parlerait plutôt, c'est l'un des mots clé de Carpelan, de synthèse.

Au traducteur, l'œuvre apparaît marquante par ses tentatives de recherches formelles et son évolution interne, organique, au fil du temps. Très tôt, ce poète a un fil, un cap, une direction et s'en rapproche d'un recueil l'autre. C'est le cœur battant, rouge, d'un univers imaginaire bouleversant de cohérence. Chez Carpelan, la beauté est chez elle.

En présence de poètes français, d’étudiants, dont un groupe de Paris IV-Sorbonne, mais aussi d’éditeurs et d’amoureux fervents de la poésie, de photographes, les deux soirées-rencontres à l’Institut finlandais croisent les perspectives, mêlent intimement témoignage et réflexion, l’encre et le cœur. Elles accorderont une part vitale aux lectures de poèmes saisissants par leur constante exigence formelle, par leur fin et délié souci de musicalité. Auteur de purs joyaux tels que le roman Axel ou le recueil L’année, telle une feuille, Carpelan est un honneur pour la Finlande, une chance pour la langue suédoise : autant qu’un devoir d’admiration, lui rendre hommage est une vraie joie.

Pierre Grouix, traducteur

 

Entrée libre

 

Deux nouvelles traductions inédites (Le nom sur le tableau peint par Klee, éditions Grèges ; Dictées, éditions Arfuyen) ainsi que le tome I des Œuvres poétiques complètes (1946-1976) aux éditions Galaade seront présentés lors de l’événement.

institut finlandais013_david foessel.jpg

60, rue des Écoles
33, rue du Sommerard
75005 Paris
Plan
01 40 51 89 09
info@institut-finlandais.fr

Horaires d'ouverture

Du mardi au samedi
9 h - 19 h
Dimanche
10 h - 19 h
En cas d'évènement le soir, le café et la boutique restent ouverts jusqu'au début de la manifestation.

Rechercher

 

 
 

Instagram