Tous les mois, l’Institut finlandais met en lumière les créateurs et créatrices dont le travail marque la Finlande et la France d’aujourd’hui.

De la scène à la ruedes comédies musicales aux commandes de clips vidéos, la chorégraphe Sonya Lindfors transgresse les genre et les registres. Née en 1985 et venue de la toute jeune scène hip-hop finlandaise, elle est aujourd’hui une des chorégraphes et directrices artistiques les plus en vue du moment.

Révélée à travers son collectif UrbanApa, une plateforme expérimentale et engagée, diplômée d’un MA en chorégraphie à l’Académie de Théâtre de Helsinki, elle se concentre depuis quelques années sur ses propres productions. 

UrbanApa 2014 from Sonya Lindfors on Vimeo.

Dans ses derniers spectacles, elle aborde plus particulièrement la place de l’homme et de la femme noirs dans un espace scénique traditionnellement blanc. Noir?, (2014), interroge la notion d’une identité afro-finlandaise, l’exclusion, la honte et le rapport aux racines. Noble Savage (2017) questionne le mythe de Pocahontas et le trope du Sauveur Blanc.

Chez Sonya Lindfors, la remise en cause des structures traditionnelles du pouvoir se double d’une recherche de nouvelles formes d’expression et de pratiques qui combinent la théorie avec une physicalité forte.

Au printemps 2017, la ville d’Helsinki désigne Sonya Lindfors comme Artiste de l’Année. Elle reçoit en outre, le premier prix de la part du Centre pour la promotion des Arts du Théâtre Tinfo. Elle est en ce moment la chorégraphe résidente de Zodiak – Centre de Danses nouvelles de Helsinki..

Dans le cadre du Festival Nordique, collaboration des ambassades et instituts nordiques avec le Théâtre National de la Danse de Chaillot, Sonya Lindfors représente la Finlande lors d’une résidence pour chorégraphes internationaux.

Le Festival nordique
Du 16 au 27 janvier au Théâtre National de la Danse de Chaillot
Plus d’informations ici

NOBLE SAVAGE trailer from Sonya Lindfors on Vimeo.

Partager