Le nouvel opéra d’une des grandes dames de la musique contemporaine au Palais Garnier.

Les timbres du luth ou de la voix, les mouvements d’une danse et ceux du vent sont autant d’impalpables trésors, dont la perte peut se révéler insoutenable.

Only the Sound Remains réunit deux opéras, Always Strong et Feather Mantle, inspirés de deux pièces du théâtre nô japonais : Tsunemasa et Hagoromo. Mort violemment au combat, Tsunemasa réapparaît, intranquille, à la cour : son esprit est privé du bonheur de jouer le luth dont il savait tirer des sons enchanteurs.

Dans Le Manteau de plumes, un pêcheur veut s’approprier le vêtement qu’il trouve suspendu à une branche. Une jeune nymphe lui demande alors sa restitution afin de regagner les cieux. Elle promet en échange l’offrande d’une danse.

Musique Kaija Saariaho
Livret Ezra Pound, Ernest Fenollosa
D’après Deux pièces du théâtre nô japonais, Tsunemasa, Hagoromo. En anglais

Direction musicale Ernest Martínez Izquierdo
Mise en scène Peter Sellars

Avec
Spirit, Angel Philippe Jaroussky
Priest, Fisherman Davone Tines
Danseuse Nora Kimball‑Mentzos
Quatuor à cordes Meta4
Kantele Eija Kankaanranta
Flûte Camilla Hoitenga
Percussion Heikki Parviainen
Quatuor vocal Theatre of Voices
Else Torp
Iris Oja
Paul Bentley-Angell
Jakob Bloch Jespersen

Décors Julie Mehretu
Costumes Robby Duiveman
Lumières James F. Ingalls
Son Christophe Lebreton

Partager

© Heikki Tuuli - Finnish National Opera