Image du film « In girum imus nocte et consumimur igni » de Jarkko Räsänen

IF Screenings n° 11 – FixC presents Regimes and Systems

14.10.2019 | 20h00
Institut finlandais

Programme :

Erkka Nissinen : Rigid Regime (2012, 13’17)
Langue : Anglais, VOSTFR

Jarkko Räsänen : In girum imus nocte et consumimur igni (2011, 05’03)
Kari Yli-Annala : Mainstream Catastrophe ’75 (2004, 03’05)
Seppo Renvall : Circle of the Day (1993, 02’45)
Maria Duncker : The Holy Road (2009, 02’19)
Seppo Renvall, Juha van Ingen et Jarkko Räsänen : Made in Hong Kong (2017, 05’40)
Juha van Ingen : Grid (2014, 09’05)
Films expérimentaux, sans dialogue

Commissaire : Kari Yli-Annala / FixC cooperative
En collaboration avec FixC cooperative, CJC – Collectif Jeune Cinéma & AV-Arkki

Cette séance fait partie du programme de 21e Festival des Cinémas Différents et Expérimentaux de Paris.

Plein tarif 7€ / tarif réduit 5€ (moins 18 ans, étudiants, retraités, chômeurs et bénéficiaires du RSA – sur présentation d’un justificatif). Les personnes accompagnant un visiteur ayant un handicap bénéficient de la gratuité.

Tickets vendus sur YesGoLive et à l’Institut finlandais.

Créé en 2007, le collectif FixC, basé à Helsinki, est constitué d’artistes travaillant l’image en mouvement en vue de créer, de distribuer et de promouvoir l’art vidéo, le media art et le cinéma expérimental, tout en se chargeant du commissariat d’expositions itinérantes, de projections et de conférences. FixC a notamment collaboré avec le International Teletext Art festival (ITAF) ainsi que la collection d’art électronique finlandais VILKE.

Les séances consacrées aux travaux des actuels et anciens membres de FixC nous font voyager à travers 6 « régimes artistiques » et une oeuvre collaborative. Le Rigid Regime d’Erkka Nissinen est un voyage satirique et surréaliste à travers l’histoire de l’humanité sous la conduite d’un guide enthousiaste sans bras. Nissinen fait constamment appel aux tropes de genres comme les animations TV pour les enfants, les actualités, les films d’action et d’autres médias. Le titre de Jarkko Räsänen In girum imus nocte consumimur igini est un célèbre palindrome, signifiant « nous tournons en rond dans la nuit et sommes dévorés par le feu ». Räsänen montre comment la compression des données à l’ère digitale détruit l’information. Les photographies et les peintures dépeignent des personnes brûlant des livres dans plusieurs situations à différentes époques historiques. Dans sa courte vidéo Mainstream Catastrophe ’75, Kari Yli-Annala utilise des séquences d’un film de catastrophe des années 70 afin de proposer une allégorie des menaces qui peuplent la vie quotidienne, d’une manière si diffuse et banale qu’on ne les perçoit plus vraiment. Dans Circle of the Day de Seppo Renvall, un homme nu tourne autour d’un axe rotatif sur lequel est posée une caméra, donnant ainsi au spectateur l’impression d’une folle échappée. L’oeuvre est filmée avec une caméra analogique, faisant étrangement écho aux performances filmiques expérimentales et ethnographiques.

The Holy Road de Mi Duncker présente une femme jouant sur une sorte d’orgue près une route au trafic dense. Les phares des voitures ressemblent à des croix. On en perçoit les reflets à travers les trous de la camera obscura fabriquée par l’artiste. Made in Hong Kong est un film tourné en Super 8 et développé manuellement avant d’être numérisé. C’est une oeuvre collective réalisée par Seppo Renvall, Juha van Ingen et Jarkko Räsänen au cours de leur visite au Papay Gyro Art Festival Hong Kong en 2015. Le film relate leur expérience à Hong Kong et dans la forêt de l’île de Cheung Chau. Régimes et systèmes se clôturera par la vidéo de Juha van Ingen, Grid. On y voit un programme de montage, dont on a ouvert plusieurs fenêtres qui se superposent en plusieurs couches jusqu’à former un champ unifié. À la fin, les grilles informatiques disparaissent peu à peu, à mesure que le processus s’achève.